AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Victoires de La Musique 2010

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adrugan
Voilà pourquoi
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 44
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: Les Victoires de La Musique 2010   Dim 7 Mar - 11:07

Emily Loizeau a fait une presta d'un autre monde hier soir.

A peine deux phrases pour être dedans... puis une intensité et une tension incroyables et sincères. Même sur mes enceintes de télé pourrites, j'ai décollé.

Et aucune théâtralité affectée,... du pur. Et un truc beau et bizarre dans le regard, j'ai failli zapper tellement j'étais rouge.

Elle aurait pu faire l'erreur de donner de la voix et d'envoyer les copeaux à l'énergie, afin d'enterrer Charlotte Gainsbourg, très digne.

Olivia Ruiz s'en est chargée en en faisant des caisses et en mettant tous les vu mètres dans le rouge. Dommage, sa chandeleur aurait pu être plus digeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.adrugan.fr
Roromain
Leaving you
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 29
Localisation : Poitiers 86
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de La Musique 2010   Mar 9 Mar - 19:25

On trouve cet article sur les Victoires de la Musique 2010 et les fameuses "Sisters" ici: cliquez

Emily Loizeau rate encore la Victoire... C'est pourtant une belle histoire de famille !

Samedi 6 mars 2010, la talentueuse Emily Loizeau, qui a gratifié le public des 25e Victoires de la Musique d'une version live vibrante et habitée de son Pays Sauvage (single-titre de son dernier album), est passée à côté d'une nouvelle consécration.

Dans la catégorie reine de l'Artiste Interprète féminine de l'année, c'est Olivia Ruiz, très effusive et auteure d'une déclaration d'amour publique à son compagnon, qui a reçu le trophée. Après une nomination non concrétisée dans la catégorie Révélation scène en 2008, Emily Loizeau aura confirmé qu'elle compte parmi les très grandes de la nouvelle génération musicale... tout en repartant bredouille.

Depuis ses débuts discographiques en 2005 avec l'album Folie en tête, elle n'a pourtant pas à rougir, au vu des récompenses prestigieuses qui sont venues saluer son jeune parcours : Prix SACEM lors du Festival Chorus (Hauts de Seine) en 2005, Prix Bruno Coquatrix 2006 de Cabourg remis par Alain Chamfort lors des 7èmes Rencontres européennes des Artistes, Prix Lucien Barrière Variétés 2007, Prix Francis Lemarque en juin 2008, et, dernièrement, le fameux Prix Constantin, fin 2009, pour cet ébouriffant album Pays Sauvage doté d'un clip original et tendre pour la chanson Sister.

Et à propos de soeur, concernant Emily Loizeau, difficile de ne pas faire le parallèle entre leurs parcours respectifs différents mais acclamés par la critique : si c'est dans la chanson qu'Emily se distingue, Manon Loizeau fait la preuve de son talent dans le journalisme. Aussi à l'aise de ce côté-ci de la Manche que de l'autre (Emily et Manon sont nés d'un père français et d'une mère britannique, et sont les petites-filles de feue Dame Peggy Ashcroft et de son troisième époux, Jeremy Hutchinson), Manon était récompensée en 2006 du Prix Albert Londres du Meilleur Grand reporter de l'audiovisuel pour son film La Malédiction de naître fille (avec Alexis Marant). Elle s'est particulièrement signalée, jusqu'à maintenant, avec des investigations dans des domaines politiques sensibles, tout particulièrement la guerre en Tchétchénie.

Les soeurs Loizeau perpétuent ainsi, chacune dans son domaine, une forme de tradition familiale dans la conquête des honneurs : leur grand-mère Peggy Ashcroft, décédée en 1991 à l'âge de 83 ans, avait notamment décroché l'Oscar du Meilleur second rôle pour sa prestation dans La Route des Indes (1984) de David Lean. Comédienne britannique qui consacra presque entièrement son activité à la scène (avec, toutefois, des compositions remarquées pour le grand écran, pour Hitchcock - Les 39 Marches -, ou Schlesinger - Un Dimanche comme les autres, Madame Souzatska -), Peggy Ashcroft avait par ailleurs été élevée au rand de Commandeur (CBE) dans l'Ordre de l'empire britannique en 1951, puis Dame commandeur (DBE), 2e rang le plus important, en 1956.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Victoires de La Musique 2010
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Victoires de la musique
» Stromae grand favori des Victoires de la musique 2014
» Les Victoires de la Musique.
» Voyage of the Rock Aliens
» 12 au 15 aout 2010 festival de lutherie et musique médievale à l'Argentiere en Ardèche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum :: Forums :: Emily Loizeau-
Sauter vers: